CONTACT
CONTACT

Fédérer, Soutenir, Participer : les défis de Handicap Agir Ensemble

Nous souhaitons mettre en lumière le Fonds de Dotation “Handicap Agir Ensemble” qui soutient des projets innovants et solidaires au profit des personnes en situation de handicap.
Découvrez l’interview de Sabrina Warnery, Responsable du Fonds de Dotation, présentant les actions menées au quotidien pour les personnes accompagnées.

1. Handicap Agir Ensemble : présentation

Question. Pouvez-vous vous présenter et présenter votre Fonds de dotation ?

Le fonds de dotation a été créé à l’initiative de l’Adapei de Loire-Atlantique en 2011.  L’Adapei de Loire-Atlantique est une association qui accompagne des personnes en situation de handicap intellectuel, d’autisme, de polyhandicap et handicap psychique. Nous accompagnons près de 3.000 personnes grâce à l’engagement de 1.670 professionnels.

 

Le fonds de dotation, Handicap Agir Ensemble, est présent pour relever différents défis liés à l’inclusion, le vivre ensemble et mettre en avant les compétences des personnes plutôt que leur handicap. Nous souhaitons montrer que ces personnes ont leur place dans la société et peuvent faire des choses comme tout le monde. Handicap Agir Ensemble a choisi de soutenir leur citoyenneté, leur auto détermination, leur créativité et leur participation sociale.

Logo Handicap Agir Ensemble
Le fonds de dotation est financé par :

Des dons fléchés pour un projet ou un établissement.

 

Des dons non-fléchés, pour lesquels on lance un appel à projet interne où tous les établissements proposent un ou plusieurs projets. Nous organisons ensuite une commission pour voter pour un projet. Par exemple en ce moment, nous recevons des projets autour de la médiation animale ou de la socio-esthétique. Cela peut également être un partenariat avec un école de musique, de théâtre ou des séances de sophrologie.

 

L’Opération Brioches, c’est notre grande opération annuelle qui est relayée par l’UNAPEI, notre fédération. Les recettes de l’opération permettent de financer des projets en lien avec des loisirs, des séjours (à la mer, à la montagne). Ces sorties peuvent s’organiser par exemple dans un parc d’attraction (comme Le Puy du Fou) ou nous emmenons un groupe assister à un concert. En Loire-Atlantique, j’ai contribué à ce que des grandes entreprises achètent des brioches ou fassent acheter des brioches par leurs salariés. Le but était de marquer le coup pour que les grandes et moyennes entreprises se sentent également impliquées sur le sujet du handicap. Par exemple, EDF, Airbus, Banque Populaire Grand Ouest et Orange ont participé à cette Opération Brioches.

L’Opération Brioches permet de parler du sujet du handicap et de sensibiliser les salariés. Beaucoup de personnes ont un handicap invisible et n’osent pas se déclarer personne handicapée parce qu’elles ont peur d’être stigmatisées. Or, à partir de 20 salariés, les entreprises ont une obligation d’avoir 6% de personnes handicapées dans leur effectif.

Cette opération peut ainsi libérer la parole et aider les personnes à déclarer leur handicap. L’entreprise peut ainsi adapter son environnement de travail aux personnes en situation de handicap. Lorsque cet environnement de travail est adapté, cela représente un bénéfice pour l’ensemble des salariés.

Toutes les entreprises le confirment.

2. Oeuvrer au bien-être des personnes en situation de handicap

Q. Quels sont les projets que vous mettez en place ?

Notre objectif est de fédérer des énergies autour de projets inclusifs. Des énergies d’entreprises, d’autres associations ou du grand public pour que le handicap soit vu comme une opportunité de rendre la société plus solidaire et plus inclusive. Ces synergies peuvent se traduire par du partenariat, du bénévolat, du mécénat financier, en nature ou de compétences.

De notre côté nous nous devons d’ouvrir les portes de nos établissements pour que la rencontre soit possible notamment avec les personnes les plus fragiles.

a. Améliorer la qualité de vie des personnes accompagnées

L’un de nos défis, c’est de contribuer à améliorer le bien-être des personnes en situation de handicap accompagnées par notre association. Il nous manque parfois du budget dans l’acquisition de vélos adaptés ou pour améliorer l’acoustique dans nos établissements. En effet, les personnes qui ont un trouble du spectre de l’autisme ont des filtres sensoriels très spécifiques. Notamment le bruit ou la lumière peuvent être ressentis comme une agressivité. Notre Fonds de Dotation va ainsi aider les établissements à améliorer l’acoustique. Récemment nous l’avons effectué pour une salle de restauration et l’accueil d’un établissement pour enfants et adolescents. Notre action va ainsi se concentrer sur l’acquisition de matériels et d’équipements, la mise en place de travaux, trouver des partenaires et mécènes pour financer ces projets.

b. Exposition d'art solidaire "Obsolescence Déprogrammée"

Nous travaillons également sur la mise en lumière des compétences des personnes, leur pouvoir d’agir et d’interagir. Nous avons par exemple organisé une exposition d’art brut dans un lieu public sur Nantes qui s’appelle « le lieu unique ». Nous avons exposé ensemble des artistes extraordinaires comme on les appelle (personnes en situation de handicap), avec un collectif d’artistes nantais autour d’une même thématique: “l’obsolescence déprogrammée”. Chaque création se faisait ainsi à partir de la récupération de matériel et d’objets aussi bien par les artistes nantais que par nos artistes. Tout était exposé pendant 10 jours de façon complètement inclusive, par thématique et par couleur. Nous avons mis en place une vente aux enchères des œuvres à la fin de l’exposition.

 

Nous étions fiers de pouvoir exposer les œuvres des personnes handicapées dans un lieu mythique, et également d’organiser cet événement en « toute inclusion ». La vente de l’ensemble des œuvres s’est faite au profit de l’artiste, puis un pourcentage était reversé à l’association pour soutenir les pratiques culturelles dans nos établissements.

Exposition solidaire_Fonds de dotation Handicap Agir Ensemble 1

c. La Compagnie de Théâtre "Le Cercle Karré"

Nous avons également une compagnie de théâtre issue d’un atelier d’ESAT, appelée « Le Cercle Karré ». Les travailleurs ont choisi comme métier d’être comédiens. Des comédiens qui ne sont pas en situation de handicap font également partie de cette compagnie afin d’assurer une mixité sur scène. Les comédiens de la Compagnie vont jouer dans le circuit culturel classique mais également en ateliers avec des lycéens ou des adultes (entreprises, associations…). Ils réalisent des courts-métrages et des créations partagées.

d. De multiples projets pour tous

Un parcours sportif et de santé a été installé dans une maison d’accueil spécialisée pour promouvoir le sport. Il s’agit principalement de personnes avec un handicap sévère, un polyhandicap ou avec des troubles de comportement sévères. En effet, le sport permet de développer des compétences physiques et mentales, et de faire sortir ces personnes qui sont souvent à mobilité réduite.

Nous avons créé une association qui s’appelle AD’APA avec des animateurs sportifs. Ils nous permettent de promouvoir le sport dans nos établissements, ce qui a été essentiel en période de confinement. Nous avons également été à la rencontre de clubs sportifs locaux pour les aider à accueillir des personnes en situation de handicap. L’insertion sociale des personnes handicapées est une de nos priorités.

 

Nous travaillons également sur des projets d’habitats inclusifs avec des logements partagés. Certains existent déjà (étudiants et adultes) et nous avons pour objectif d’en ouvrir d’autres en Loire-Atlantique. Ces habitations sont équipées d’outils qui améliorent l’autonomie dans l’habitat, notamment la domotique. Ce sont des sujets d’avenir sur lesquels nous travaillons actuellement.

Projets finances Fonds de dotation Handicap Agir Ensemble

e. Soutenir les familles dans leur parcours du combattant

Notre dernier défi concerne les familles en liste d’attente. Près de 600 familles en Loire-Atlantique n’ont pas de solution éducative adaptée pour leur enfant en situation de handicap. Dans certains cas les enfants ne vont pas du tout à l’école, d’autres ont un jour d’école de temps en temps en milieu ordinaire ou dans une structure adaptée. Ceci est problématique, notamment pour les enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme qui doivent être accompagnés dès leur plus jeune âge. Il y a un risque que leur handicap stagne, voire régresse dans ce cas. Alors que s’ils sont accompagnés dès l’enfance dans un milieu ordinaire, leurs troubles peuvent être pris en charge. On constate alors un meilleur développement cognitif, des progrès au niveau des comportements sociaux et une meilleure intégration de l’enfant.

f. Mon ESAT Numérique

Q. Pouvez-vous nous parler du dernier projet mis en œuvre : quelles ont été vos actions, vos attentes, les résultats ? 

Notre dernier projet concernait le numérique et l’autonomie avec « Mon ESAT numérique ». Nous avons été accompagnés pour le lancement dès 2016/2017 par la Fondation Orange, pour toute la partie expérimentation. Une fois cette expérimentation sur 4 établissements (ESAT) finie, nous avons équipé nos 12 ESAT de tablettes. Nous avons été accompagnés cette fois-ci par la Fondation Bouygues Telecom et la fondation AFNIC (Association qui réinvestit ses bénéfices dans leur Fondation au profit de projets numériques).

 

Nous avons équipé nos établissements de tablettes numériques avec des logiciels adaptés. « Mon ESAT numérique » permet de créer des séquençages de tâches pour chaque atelier, les travailleurs encadrants ont eux-mêmes pris des photos, filmé et créé un texte pour séquencer les tâches. Cela permet à une personne dans un atelier d’aller à la fois sur la tablette afin de regarder où elle en est ; cela permet aussi d’être un outil de formation car lorsqu’une personne arrive dans l’atelier, une personne déjà présente dans cet atelier peut elle-même la former grâce à la tablette. L’encadrant n’est pas ainsi forcément sollicité.

 

Cet outil est parfois utilisé au début de l’atelier, puis les personnes n’en n’ont plus besoin. Pour d’autres, si l’outil numérique n’avait pas été là, cela aurait été beaucoup plus compliqué de les former. Cela facilite l’apprentissage des personnes ayant une mémoire visuelle et qui ont donc besoin d’images et de vidéos. Cela est plus intuitif.

Les outils numériques sont des formidables outils pour accroître l’autonomie des personnes en situation de handicap. La dépendance vis-à-vis de l’encadrant est atténuée.

Mon ESAT Numerique_Fonds de dotation Handicap Agir Ensemble
Nous avons lancé une opération de crowfunding (collecte solidaire) sur les réseaux avec une société qui s’appelle Connexing et la Fondation et le Fonds de dotation de la Banque Populaire Grand Ouest. Nous nous sommes fixés un objectif de 10.000 euros qui a été dépassé. Pour chaque euro donné, 3 euros revenaient à notre Fonds de dotation.

En 2019 pour « Mon ESAT numérique » nous avons collecté au total 70.000 euros. Les fonds collectés ont aussi permis d’embaucher des référents numériques.

 

Les contenus des tablettes sont partagés entre les différents établissements, par exemple si un ESAT fait une vidéo sur un séquençage de tâches, elle peut la partager avec d’autres ESAT. Au niveau de la boulangerie si les personnes veulent tester de nouvelles recettes, elles peuvent tout à fait télécharger les vidéos déjà existantes. Les tablettes peuvent également servir pour des jeux d’attention et de concentration. Elles servent également pour l’habitat (comment se brosser les dents ou lacer ses chaussures) ou lorsqu’une personne n’est pas en capacité de communiquer.

 

À travers l’utilisation de l’outil numérique, il y une notion de récompense et d’encouragements vers les personnes en situation de handicap qui arrivent grâce à l’outil numérique à accomplir une mission. En effet, il s’agit souvent de jeunes qui ont subi leur différence comme un frein. Au sein de nos ESAT, il y a peu de personnes diplômées. Nous essayons ainsi de les accompagner et de les motiver en leur disant « tu vas y arriver et tu peux montrer que tu en es capable ».

3. Handicap Agir Ensemble : Ensemble nous pouvons plus !

Q. Quel message souhaitez-vous transmettre aux personnes et/ou entreprises qui souhaitent s’investir dans vos projets ? 

Photo Sabrina Warnery_Handicap Agir Ensemble
Nous sommes une réponse aux projets de Responsabilité Sociétale des Entreprises. Aux niveaux sociétal, diversité et inclusion nous avons des solutions pour accompagner les entreprises. On sent que de simples mécènes,  elles sont devenues aujourd’hui vraiment des partenaires. Cette sensibilité à la RSE est de plus en plus présente dans les jeunes générations. Elles s’intéressent beaucoup plus à ces projets qu’au côté business.

 

Concernant le grand public, l’insertion sociale des personnes handicapées doit devenir un réflexe:  « est-ce que cela est adapté à tous ? ». Ce n’est peut-être pas toujours possible mais le fait de se poser la question permet d’effectuer de petits changements pour que notre société devienne plus solidaire et plus inclusive.